A Hideo Kojima Game
 
Metal Gear Survive

Développeur : Konami
Genre : Survival Action
Plate-forme : PS4, Xbox One, PC
Disponibilité : 2017
 
ACTUALITES



Aimgehess

Konami et Kojima Productions : un jour de plus dans une guerre sans fin

12/06/2017 à 15:00 par sheen
Si on en croit un article du Journal de l'économie japonaise, plus connu sous le nom « Nikkei », le torchon brûle toujours autant entre Konami et Kojima Productions...

En septembre dernier, lors du Tokyo Game Show 2016, Hideo Kojima et Yoji Shinkawa avaient réagi à l'annonce de Metal Gear Survive en répondant à une question du public. « Je n'ai rien à voir avec ce jeu et je ne sais rien à son sujet » lança d'abord Hideo Kojima. « Pour moi, Metal Gear Solid, c'est de l'espionnage et de la politique-fiction. Il n'y a pas la place pour des choses comme des zombies dans cet univers. » Et Yoji Shinkawa de poursuivre. « Je n'ai jamais entendu Hideo Kojima évoquer cette idée. Pour moi, les Metal Gear sont des armes bipèdes. D'ailleurs, y en aura-t-il ? » À cette question, Hideo Kojima répliqua en rigolant : « Un Metal Gear sans Metal Gear ? Le seul à l'avoir fait est celui sorti sur NES. » Une adaptation que le Japonais a toujours trouvé pitoyable. Suite à ces propos, Konami dû faire face à une nouvelle vague de railleries de la part des joueurs du monde entier.

D'après le quotidien économique japonais de référence, Nihon Keizai Shimbun, Konami aurait exprimé son mécontentement en écrivant un courrier à Kojima Productions en automne dernier. « Vous discréditez injustement la réputation de notre entreprise » aurait écrit Konami dans cette fameuse lettre. Dans son article, Kotaku souligne que, dans le monde de l'industrie japonaise, il est inhabituel de parler si ouvertement d'un ancien employeur ou de ses productions.

Et pourtant, le contexte était déjà particulièrement difficile entre Konami et Kojima Productions. Toujours d'après Nikkei, une discorde concernant l'accord d'indemnisation de départ de Hideo Kojima fragilisait très fortement les pourparlers de l'époque. Contacté par le journal japonais, Konami a déclaré avoir indemnisé correctement Hideo Kojima. En revanche, comme d'habitude, Kojima Productions n'a pas souhaité faire de commentaire sur cette affaire.

Konami et Kojima Productions : un jour de plus dans une guerre sans fin
Hideo Kojima et Yoji Shinkawa au Tokyo Game Show, le 18 septembre 2016.

Mais l'histoire ne s'arrêterait pas là. Dans son article, Nikkei rapporte que, depuis avril, Kojima Productions aurait beaucoup de mal à souscrire une assurance santé pour ses employés auprès de Kanto IT Software Health Insurance Association. L'influence de Konami n'y serait pas étrangère. En effet, toutes les demandes de souscription à cette assurance maladie, spécialisée pour les entreprises consacrées aux jeux et aux services internet, sont examinées par le président du conseil d'administration, Kimihiko Higashio, qui est également l'un des directeurs de Konami. Interrogé par Nikkei, l'assureur n'a toutefois pas souhaité commenter cette question.

L'article explique également que Hideo Kojima n'est pas le seul ex-employé à rencontrer des difficultés. Konami conseillerait aux compagnies de jeux vidéo d'être prudentes en embauchant leurs anciens employés, et aux chaînes de télévision japonaises de les ignorer. Il paraîtrait même que les ex-employés de Konami ne peuvent pas se présenter comme tels sur leur CV. Pour éviter ces problèmes, certains ex-employés brouilleraient même les pistes en faisant croire qu'ils sont embauchés ailleurs que dans une autre compagnie de jeux vidéo.

L'autorité de Konami a sinistre réputation dans l'industrie. Les employés n'ont pas d'adresse mail à leur nom. Elle est composée d'un ensemble de cinq chiffres et de lettres aléatoires et elle n'est valable que durant quelques mois. Les noms des employés qui outrepassent le temps alloué aux pauses sont rendus public dans toute l'entreprise. Les activités sur les réseaux sociaux sont également minutieusement surveillées. En 2014, les employés qui ont eu le malheur d'aimer une publication d'un ex-employé déclarant sur Facebook qu'il avait trouvé un nouveau boulot ont été délégués à d'autres postes.

Rappelons que Metal Gear Survive est le premier Metal Gear réalisé par Konami depuis les départs de Hideo Kojima, Yoji Shinkawa ainsi que de nombreux collaborateurs ayant travaillé à leurs côtés.  

Konami et Kojima Productions : un jour de plus dans une guerre sans fin
Konami, Tokyo Midtown.


Nikkei, Nikkei Asia via Kotaku

10 Tags




3 Commentaires
Jean Roger shu Jean Roger shu
13/06/2017 � 13:54
Ils sont dignes de leur réputation...
Dr. Gero Dr. Gero
12/06/2017 � 21:39
Et est-ce qu'ils le montrent à l'E3 ou pas ? Dans le cas contraire, ça sentirait l'annulation...
Diego Diego
12/06/2017 � 20:14
Il n'y aurait pas un moyen d'emmener ces enfoirés en justice ?



ajouter un commentaire � l'article
comment v1.0
Votre nom/pseudo :   *
Votre adresse e-mail :   *
(votre adresse e-mail ne sera pas affichée, c'est uniquement pour des raisons de sécurité)
Votre commentaire :   *
 
Metal Gear - Metal Gear 2 : Solid Snake - Metal Gear Solid - Metal Gear Ghost Babel - Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty - The Document of Metal Gear Solid 2 - Metal Gear Solid 2 Substance - Metal Gear Solid : The Twin Snakes - Metal Gear Acid - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - Metal Gear Solid 3 Subsistence - Metal Gear Solid Digital Graphic Novel - Metal Gear Solid Portable Ops - Metal Gear Solid Mobile - Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots - Metal Gear Online - Metal Gear Solid Touch - Metal Gear Solid : Peace Walker - Metal Gear Solid : Snake Eater 3D - Metal Gear Solid HD Collection - Metal Gear Solid Rising - Metal Gear Rising : Revengeance - Fox Engine - Metal Gear Solid HD Collection Vita - Metal Gear Solid Social Ops - Metal Gear Solid V Ground Zeroes - The Phantom Pain - Metal Gear Solid V The Phantom Pain - Metal Gear Online (MGSV) - P.T. / Silent Hills - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater Pachislot - Metal Gear Survive