A Hideo Kojima Game
 
mgs1
Metal Gear Solid

Editeur : Konami
Développeur : Konami
Genre : Action-aventure
Plate-forme : PlayStation
Disponibilité : 1998
mgs1
mgs1
mgs1

Metal Gear Solid HD Collection 

Editeur : Konami
Développeur : Konami
Genre : Action, aventure
Plate-forme : PS3 - Xbox 360
Disponibilité : Novembre 2011
 
ACTUALITES

Interview de Doug Stone alias Psycho Mantis !

07/11/2011 à 18:30 par metalgearsolid.be
Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid

Deuxième rendez-vous de notre semaine spéciale Metal Gear Solid HD Collection. Après Emmanuel Bonami, nous faisons encore étape dans Metal Gear Solid avec l’un des personnages cultes de la saga et très certainement l’un des meilleurs boss du jeu vidéo : j’ai nommé Psycho Mantis. Ce dernier est doublé en anglais par Doug Stone qui durant l’entretien nous a fait véritablement partager sa passion du doublage, et il n'a pas eu besoin de lire dans notre pensée !

MGS.be : Tout d’abord, un grand merci à vous de prendre du temps à répondre à notre micro. Commençons par le commencement. Pourriez-vous vous présenter ? Qui peut bien se cacher derrière Psycho Mantis ?

Doug Stone : Bonjour tout le monde ! Je m'appelle Doug Stone, je suis doubleur et je suis originaire de Toronto, au Canada. Actuellement, je vis à Los Angeles. J'ai commencé en faisant des émissions de radio quand j'étais petit. Ensuite, j'ai travaillé dans un théâtre amateur pendant mon adolescence. Et durant les années qui suivirent, j’ai bossé dans divers métiers comme fabriquant de bougies ou même dans la sécurité informatique ! Un jour, j'ai décidé de tenter une carrière à plein temps dans le divertissement en 1983. J'ai commencé au théâtre, puis dans des petits rôles dans des téléfilms, etc. Je me suis spécialisé dans la comédie sur scène et je jouais des personnages de tout origine. Petit à petit, j'ai commencé à faire de plus en plus de doublage jusqu'à que ça devienne mon occupation principale. J'ai été assez chanceux de gagner ma vie uniquement dans cette voie depuis que j'ai commencé, il y a presque 30 ans maintenant.

Trente ans de carrière ! Vous avez du doubler beaucoup chose !

Doug Stone : Comme l'indiquent Wikipédia, IMDb et d'autres sites, j'ai dirigé et adapté divers projets et j’ai doublé des choses comme des dessins animés, des live-action, et des films d’animation,... J’ai fait beaucoup de doublage pendant les années 90. Ces sites ne listent pas tous mes rôles mais ils donnent un bon apperçu de ma longue carrière. J'ai prêté ma voix pour plus de 1000 films, épisodes de séries,... Ma propre société a travaillé sur les voix pour tous les épisodes de Hercules et Xena. J'ai aussi prêté ma voix pour de nombreuses pubs de Hot Pocket pendant quelques années. Par ailleurs, je suis assez fier d'avoir gagné cinq Golden Reel Awards qui récompensent mon travail sur le doublage.

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Les plus vieux d'entre nous se souviendront certainement de M.A.S.K. et de Matt Trakker !

A ce propos, comment avez-vous débuté votre carrière de doubleur dans les années 80 ?

Doug Stone : Je suis arrivé à Los Angeles en 1985 pour travailler sur la série animée M.A.S.K., je suis retourné au Canada pendant un moment, mais ensuite je suis revenu ici. Dans M.A.S.K., j'ai joué le personnage principal ainsi que plusieurs gentils et méchants. Pendant que je travaillais sur la série, les encouragements que j'ai reçus de la parts des directeurs et des dirigeants de studios à Los Angeles m'ont poussé à croire que je serai capable de gagner ma vie uniquement en travaillant sur le doublage qui est pourtant un marché très compétitif ici aux États-Unis. Alors j'ai tenté ma chance. Dieu merci ça a marché !

Et on en vient à la question qui nous brûle les lèvres : comment êtes-vous devenu la voix de Psycho Mantis, l’un des « méchants » les plus charismatiques de Metal Gear Solid ?

Doug Stone : C'est difficile de me rappeler des circonstances qui m'ont conduit à auditionner dans certains projets. La plupart du temps, tu as simplement des auditions grâce à ton agent ou grâce à des connaissances. Je ne me rappelle plus comment je suis arrivé à auditionner pour Metal Gear Solid, mais je me rappelle bien de ces moments où j'été très occupé avec les gens de chez Konami.
Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid

Avant d’enregistrer, Konami vous a t-il montré des images, des vidéos de ce mystérieux personnage ? De quelle manière vous l’a-t-on présenté ? Comment ça se passe ?

Doug Stone : Dans la plupart des auditions, on te montre des dessins et une description du personnage. Psycho Mantis était déjà entièrement créé. Mais il arrive que l’on te donne un simple brouillon parce que les auteurs n'ont pas encore vraiment décidé de l'apparence du personnage. Dans ce cas-ci, Psycho Mantis était déjà très bien défini. Konami avait également une idée de ce que devait être sa voix : menaçante, d'outre tombe, totalement focalisé, capable d’une très grande cruauté. Mais aussi de quelqu'un qui a un passé douloureux. Ce fut un véritable défi pour moi et j'ai adoré avoir eu l'opportunité d'auditionner pour un personnage aussi complexe que Psycho Mantis, plutôt qu’un personnage classique et générique.

Mais il m’est difficile de me souvenir de tous les détails de l'audition. Je me rappelle que les gens de Konami ont aimé la grande gamme vocale que je leur ai proposée. On a fait des modifications et expérimenté des trucs. Je ne pourrais pas vous dire qui était présents de chez Konami. Et je ne me souviens plus du nombre de fois que j'ai auditionné pour le personnage avant qu'ils ne m’offrent le travail.

Ainsi, entrer dans la peau de Psycho Mantis a été un vrai plaisir pour vous ?

Doug Stone : Oui. Alors qu'on progressait dans l'enregistrement, j'étais capable de voir Psycho Mantis à l'écran, ce qui m'a beaucoup aidé. Toute information concernant le personnage, comme la façon dont il bouge son corps, aide l'acteur à travailler une voix qui semble être appropriée. Quand le personnage à l'écran ouvre sa bouche, la situation idéale est d'avoir une voix qui sonne tellement juste, que tout le monde accepte sa voix sans même y penser. Comme pour un rôle de film ou de théâtre, l'acteur essaie d'habiter le corps et l'esprit de son personnage.

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Rencontre au sommet dans Metal Gear Solid. C'est la première apparition de Psycho Mantis

Justement, comment se déroulaient les enregistrements à proprement parler avec David Hayter ou Debbi Mae West ? Cette façon de travailler a-t-elle changée pour Metal Gear Solid 4 ?

Doug Stone : Les enregistrements de Metal Gear Solid 1 ont été faits dans une simple maison et je me tenais debout très près d'un grand écran. C'était un peu bizarre, mais on a fait le boulot. Depuis lors, nous avons changé d’endroit pour enregistrer. Maintenant on travaille dans un véritable studio traditionnel et nous sommes tous à l’aise avec la série et ses personnages. Ce sont un peu comme des vieux amis qui nous sont familiers et, avec un peu d'échauffement, nous rentrons très facilement dans leurs bottes. Notre directrice, Kris Zimmerman, nous aide à rafraichir notre mémoire pour qu’on endosse plus facilement nos rôles. Ensuite, nous réécoutons des vieux enregistrements pour pouvoir mieux comparer le travail réalisé aujourd’hui.

Tout à l’heure, vous m’avez confié que vous ne jouez pas aux jeux vidéo.

Doug Stone : Oui, je fais partie d'une génération qui ne joue pas aux jeux vidéo. Une partie de moi est inquiète parce que si je commence à y jouer, j’ai peur que ça en devienne une drogue. Mais je sais que si j'étais plus jeune, j'aurais été un joueur enthousiaste ! Quand j’étais petit, j'étais un grand fan de petits soldats de plomb et je faisais mes propres histoires de guerre. J'y jouais pendant des jours ! Donc, il n’y a pas de doute : plus jeune j'aurais pu être accroc aux jeux vidéo. Du point de vue de l’acteur, mon plaisir vient du travail vocal, que ce soit pour les jeux vidéo, les pubs, les animés,... Tout ça me plait. Cependant, je reconnais que mon type de travail favori est la création des personnages. Ce qui concerne essentiellement les jeux vidéo et les films d’animation. Grâce à ma voix, j'ai eu beaucoup de chance d’avoir pu incarner des rôles de héros et de grands méchants.

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
That's right... this is no trick.  It is true power !

Aviez-vous enregistré votre voix avec un masque à gaz tout comme Psycho Mantis?

Doug Stone : Non, je n’ai pas enregistré Psycho Mantis avec un masque à gaz. C'est toujours mieux d'enregistrer les voix le plus clairement possible. Ensuite, on y ajoute des effets à partir des enregistrements. Si nous l’avions fait avec un masque, nous n’aurions pas pu être aussi créatif lors du mixage. Mais il m’est arrivé de travailler comme ça pour d'autres jobs... Par exemple, parler dans un gobelet ou même dans une poubelle en étain ! Parfois, lorsque je double un personnage dans un épisode d'une série télé ou d’un film, il m’arrive de parler dans un vrai talkie-walkie, comme ceux utilisés par la police pour que le résultat soit le plus proche de la réalité possible. Mais d'habitude, les voix pour des jeux vidéo ou pour des dessins animés sont enregistrées sans aucune altération.

Nous avons remarqué que la plupart des acteurs, dans Metal Gear Solid, ont pris un alias à l'époque. Par exemple, Mae Zadler pour Debi Mae West qui double Meryl ou encore Sean Baker pour David Hayter. En revanche, on s'est aperçu que vous avez gardé votre vrai nom (si c’est bien votre nom). Est-ce que c’est une chose habituelle dans le monde du doublage? Pourquoi est-ce que les acteurs utilisent un alias? En avez-vous déjà utilisé un?

Doug Stone : Oui, Doug Stone, c'est mon véritable nom. Les acteurs utilisent souvent un alias. Moi-même, j'en ai utilisé quelques-uns par le passé. En fait, il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Un acteur peut-être membre d'un groupe qui n’approuve pas qu'il fasse un travail hors du groupe. Dans ce cas, l’acteur utilise un alias. Ou alors, l’acteur est mieux connu pour un certain type de travail et il ne souhaite pas que les gens sachent sur quoi il travaille. Avant que les jeux deviennent une partie reconnue du travail du doublage, je pense que certains acteurs connus étaient peut-être embarrassés de leur rôle. Mais ce n'est qu'une supposition.

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Fly Me To The Moon raconte l'histoire de trois mouches qui partent dans l'espace

Vous avez travaillé sur Dynasty Warior, StarCraft II, Splinter Cell, BlazBlue ou encore Cowboy Bebop ou Lilo & Stitch pour ne citer qu’eux. D’ailleurs, peu de joueurs belges le savent, mais vous avez donné votre voix à un film d’animation belge : Fly Me To the Moon 3D. Est-ce que votre façon de travailler dans un dessin animé est-elle différente par rapport à un jeu vidéo?

Doug Stone : Dans le doublage, le film d’animation et le jeu vidéo ont beaucoup de choses en commun, côté création du personnage. Dans le dessin animé, c’est complètement différent, parce qu’il y a ce besoin frustrant de faire correspondre les mots aux mouvements des lèvres. Il arrive que dans les jeux vidéo, le doublage se fasse sur un contenu existant. Dès lors, il y a quelques lignes qui doivent être dites dans un laps de temps très précis. Ce type de situation n'arrive pas souvent dans un film d'animation. Généralement, l'acteur est libre de livrer une phrase à la vitesse qu'il lui correspond. Le directeur et les clients sont là pour offrir leurs conseils. On espère toujours qu'il y aura de la place pour notre propre interprétation, car c’est ce qui est amusant. Dans certains jeux, comme les jeux historiques, il y a parfois moins de place pour l'improvisation et pour une grande variété d'interprétations.

Avez-vous travaillé directement avec David Hayter et Debi Mae West dans la cabine d’enregistrement? Comment cela se passait-il ? Des gens de Konami suivaient-il de très près votre travail ?

Doug Stone : Pour les jeux, on enregistre généralement seul. Juste le doubleur, le directeur, les clients et les ingénieurs, parfois durant toute une journée. Ça peut être fatiguant. On doit apporter beaucoup d'énergie et de créativité avec soi. Et surtout garder sa voix fonctionnelle ! D'habitude, on nous demande de lire trois fois une ligne et ils choisissent ensuite la meilleure. Dans la plupart des cas, on ne nous donne pas l'opportunité de lire le script avant d’enregistrer. Ils nous donnent une idée générale des circonstances dans lesquelles se trouve notre personnage et on y va ! Et même si on nous donne un peu de temps pour lire le script à l'avance, on doit être capable de réaliser ce qui ce passe rapidement. Le temps, c'est de l'argent dans un studio ! On essaie de leur donner trois versions très différentes. On insiste parfois sur quelques mots, on altère la vitesse et les émotions,... Mais dans tout les cas, on doit avoir de l'énergie. Faire une journée entière tout seul est épuisant... Mais au combien exaltant !

Dans un jeu, on saute de scène en scène et, dès lors, on ne peut avoir seulement qu’une vague idée de l'histoire et où l’on se situe. Il arrive qu’on ne soit pas du tout familier avec l'histoire ! On nous donne souvent qu'un bref résumé de la situation dès qu'on rentre dans le studio.

Dans un film d'animation, on est presque toujours dans le studio avec le casting tout entier. Chacun d'entre nous a son propre micro et on tourne le script du début à la fin. Alors c'est séquentiel et on comprend le scénario. En plus, ça nous permet d'écouter les autres acteurs et d’être créatifs. C'est une grande chance aussi pour nous amuser. C'est toujours tentant de plaisanter autant que possible. Il y a beaucoup de doubleurs marrant et créatifs !

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Psycho Mantis et Meryl ne font plus qu'un, à ce moment précis...

A ce sujet, quels sont vos moments préférés dans le processus du doublage?

Doug Stone : C'est difficile de citer qu’un seul moment en particulier. Dès la seconde où j'entre pour faire mon job, je suis de bonne humeur ! Avec toutes les auditions que l’on fait, c'est toujours gratifiant d’avoir un bon travail. Il n’y a rien de plus chouette si c'est un vrai défi créatif, où je pense être à la hauteur, où je sens que je donne tout ce que j'ai et que le directeur et les clients sont satisfaits. Imagine que tu es un musicien sur scène et que tu découvres que tu joues une chanson facilement, alors que tu sais que c'est une musique que peu de personnes peuvent jouer. Et tu passes une des ces journées merveilleuses où tout ce que tu as appris et tout ce que tu as fait reviens à ce moment précis lorsque tu joues cette note… Ah, ça sonne exactement comme tu le voulais ! C’est ça les meilleurs moments. On n'est pas toujours aussi bon qu'on le voudrait et parfois je quitte le studio en me disant que j'aurai pu faire mieux. Mais quand je suis dans une session et que tout marche comme sur des roulettes, que je sens que le personnage est vivant, réel et intéressant... et bien, c'est un sentiment fantastique !

Psycho Mantis est l'un des personnages les plus emblématiques de la série, en partie grâce à sa tenue en latex si particulière et ses pouvoirs psychiques. Aviez-vous déjà doublé un personnage encore plus étrange que Psycho Mantis?

Doug Stone : Ai-je doublé quelqu'un d'encore plus bizarre que Psycho Mantis ? C'est difficile à dire, vu son excentricité. J'ai doublé des souris du New Jersey, des crocodiles acadiens, des aliens hideux et cruels,... Je dois dire qu'il fait partie des personnages les plus déjantés et les plus bizarroïdes de ma carrière. Une fois, j'ai doublé un personnage avec une caméra pour un jeu et je portais des tonnes et des tonnes de maquillages et de prothèses. J'étais un cerveau avec une bouche, si je me souviens bien. Il était dément et il parlait en rythme... à propos de dinosaures ! C'était le travail le plus exténuant que je n’ai jamais fait et très certainement l'un des personnages les plus bizarres. Quand on m'a enlevé le maquillage et tout le reste après le tournage, la sueur dégoulinait comme des chutes d’eau. Je perdais du poids chaque jour de tournage. C’était "Brain... from Planet Deltoid" ou quelque chose comme ça (rires).

Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Psycho Mantis est un personnage torturé, comme le montrent ses cicatrices !

Comment devient-on doubleur ? Avez-vous quelques conseils pour tous ceux qui voudraient en faire leur métier ?

Doug Stone : Quitte à donner des conseils à tous ceux qui veulent devenir doubleur, vous n'allez pas aimer ce que vous allez entendre. Je leur déconseille de faire leur vie uniquement en tant que doubleur. La grande majorité des gens foirent dans cette voie. J'ai été très chanceux. Ce n'est pas seulement une question de compétences, c'est un business. Un business très compétitif où ferez face aux meilleurs de l'industrie. Le doublage pour les films d’animation paie peu. Peu importe le succès de la franchise, on ne reçoit pas de bonus. Les jeux paient mieux, mais pas de bonus non plus. Ils peuvent vendre des millions d'exemplaires et gagner des fortunes, les doubleurs toucheront le même salaire. En revanche, les pubs et les films d'animation vous paient en conséquence. Ce sont les domaines les plus rentables. Mais ce sont aussi les plus difficiles ! Les gens entendent que les acteurs ont du travail, mais ils oublient qu'il arrive qu’ils peuvent n'avoir qu'un ou deux jobs par mois ! Le reste du temps, ils courent d’audition en audition et ils font un job de serveur pour payer leurs factures.

Comme pour la musique et d’autres travaux créatifs, on peut avoir bien plus de fun en étant qu’un amateur plutôt qu’un professionnel. Si vous n'avez pas une longueur d'avance sur les autres de la classe, vous pouvez d’ores et déjà abandonner. Être juste « moyen » ne vous mènera pas bien loin. Souvenez-vous bien qu'être capable d'imiter un paquet de voix ne servira pas à grand chose. D'autres l’on déjà fait avant vous. Le travail d'un doubleur est de créer de nouvelles voix. Et il ne s’agit pas uniquement que de la dextérité vocale. Vous devez être capable de faire un métier d'acteur. Et si vous n'êtes pas prêt à déménager là où se trouve le marché comme à New York ou à Los Angeles, vous n’êtes pas dans la course.

Quel est votre plus beau souvenir de votre carrière ? Une anecdote à partager ?

Doug Stone : Il y a tellement de beaux moments pour n’en choisir qu'un seul... Il y a des années, j'ai fait la narration pour une vidéo destinée aux enfants. Elle a été choisi comme la meilleur vidéo de l'année par Consumer's Magazine. J'adore travailler pour les enfants qui reflètent une nature adorable. J'ai été touché et très fier de cette récompense. Gagner des prix pour le doublage est tout simplement génial. Voir des larmes aux yeux de quelqu'un dans la cabine après avoir livré des paroles avec émotion. Se sentir complètement immergé dans un rôle et entendre les mots voler hors de sa boucher comme s’ils venaient d'être dits pour la première fois. Travailler avec des gens merveilleux... Il y a tellement de bons souvenirs.

J'ai dirigé le grand acteur Robert Loggia dans un projet appelé "The Dog of Flanders". Il a notamment joué dans Serpico, Scarface et plein d'autres films cultes ! D'habitude, il joue un mafieux et il était ravi de jouer le rôle d'un grand-père sage cette fois. Durant les préparatifs du projet, nous avons commencé à parler de nos propres souvenirs sur d'autres grands-pères et sur d'autres personnes âgées quand nous étions petits. Robert Loggia a fini par se rappeler de ses jours passés avec son grand-père quand ils allaient à la pêche. Alors, ses yeux se sont adoucis et il a pris un regard lointain. Il a gardé ce regard pendant toute sa prestation. C'était très émouvant de l'écouter. C'était un vrai gentleman et un professionnel accompli. C'était tellement gratifiant de l’avoir aidé pour cette magnifique performance. Diriger des projets comme celui-là était très sympathique.
 
Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid
Al Pacino et Robert Loggia dans Scarface de Brian De Palma

Quels sont vos projets en ce moment?

Doug Stone : Mon travail est peut-être le business le plus frustrant du monde ! Tu sais rarement quand tu vas pouvoir travailler. Ou si tu le sais, combien de jours cela va durer. Ton job, c’est plus que du simple doublage, c'est d'essayer d'avoir du travail ! La seule manière pour survivre est de savoir si le travail en question vaut la peine de se battre.

Quand à mes projets, je viens de finir de travailler sur BlazBlue, ou je suis un personnage récurant, ValkenHayn R. Hellsing. Dans l'anime, j'ai récemment travaillé sur Naruto Shippuden où j'ai doublé pour des personnages secondaires. On vient à peine finir Dynasty Warriors 7, dans lequel j'ai fait la voix de Zhang Jiao et Zhou Chu, deux types de personnages très différents que j'adore doubler. J'ai d’ailleurs dirigé le casting du jeu. J'ai récemment repris un personnage, Speed The Turtle, pour la série Swan Princess. J'ai même un peu chanté !

Je vais vous raconter une anecdote. Gardez en tête qu'il y a beaucoup de déceptions dans ce business, mais là c'était un coup de chance ! Il y a très longtemps j'ai auditionné par téléphone pour être un acteur australien dans le film "Return to the Blue Lagoon". Quand j'y suis arrivé, le directeur m'a dis que le personnage venait de Sydney mais qu’il avait l'accent de Melbourne. J'ai paniqué ! Je peux faire l’accent australien type mais ça, c'était trop spécifique. Du coup, je m’en suis voulu d’avoir eu le rôle parce que j'étais sûr que j'allais foirer. Il restait des heures à tuer avant de commencer. Puis, devant le micro, j’étais pétrifié. Le directeur m'a donné une page avec un mot dessus... "Choléra". Il me l'a fait dire de plusieurs manières. "On va prendre la première," dit-il. "Merci d'être venu, Doug." C'était tout ! Un mot ! J'ai eu des jobs où il a fallu que je hurle pendant huit heures et où je pouvais plus parler pendant les jours qui suivirent. Pourtant, ce seul mot me fait encore gagner quelques cents, même vingt ans plus tard ! Je rigole à chaque fois que je raconte cette histoire.

Un petit message pour vos fans belges et français?
(Ndr: Doug Stone à eu la courtoisie de nous répondre, à cette question en français !)

Doug Stone : Bonjour, tout le monde. J'espère que vous continuerez de profiter de Metal Gear Solid, de Psycho Mantis et des autres personnages que j'ai eu la chance de doubler. Je vous envoie mes vœux pour une excellente santé et des jours heureux. Puissions-nous vivre ensemble en paix et en partager la joie de la musique, des jeux, des films tous ensemble !
Interview Doug Stone Psycho Mantis Metal Gear Solid


4 Tags




6 Commentaires
tbmoulel tbmoulel
20/07/2012 � 16:27

g s8 vraimen emu sa m depass c jeu g l ador o plu profon d mw
Anna Anna
14/11/2011 � 15:28
Enfin terminée merci^^
Rom1 Rom1
09/11/2011 � 11:57
Merci pour cette interview. J'ai bien aimé l'anecdote sur le mot "Choléra".
Thomas Thomas
09/11/2011 � 11:29
Merci beaucoup pour cet entretien ! Psycho Mantis est sûrement mon personnage préféré de la série, et je suis très heureux d'avoir pu lire ce dossier sur le doubleur, qui est tout de même à l'origine du succès du personnage !
sheen sheen
08/11/2011 � 21:22
Administrateur
Oui, très sympa et surtout très disponible. =)
RushSnake RushSnake
07/11/2011 � 18:38
La grande classe, Doug a vraiment l'air d'un chic type =D



ajouter un commentaire � l'article
comment v1.0
Votre nom/pseudo :   *
Votre adresse e-mail :   *
(votre adresse e-mail ne sera pas affichée, c'est uniquement pour des raisons de sécurité)
Votre commentaire :   *
 
Metal Gear - Metal Gear 2 : Solid Snake - Metal Gear Solid - Metal Gear Ghost Babel - Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty - The Document of Metal Gear Solid 2 - Metal Gear Solid 2 Substance - Metal Gear Solid : The Twin Snakes - Metal Gear Acid - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - Metal Gear Solid 3 Subsistence - Metal Gear Solid Digital Graphic Novel - Metal Gear Solid Portable Ops - Metal Gear Solid Mobile - Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots - Metal Gear Online - Metal Gear Solid Touch - Metal Gear Solid : Peace Walker - Metal Gear Solid : Snake Eater 3D - Metal Gear Solid HD Collection - Metal Gear Solid Rising - Metal Gear Rising : Revengeance - Fox Engine - Metal Gear Solid HD Collection Vita - Metal Gear Solid Social Ops - Metal Gear Solid V Ground Zeroes - The Phantom Pain - Metal Gear Solid V The Phantom Pain - Metal Gear Online (MGSV) - P.T. / Silent Hills - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater Pachislot - Metal Gear Survive