A Hideo Kojima Game
 
 
ACTUALITES

Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage…

01/11/2018 à 19:30 par Flying_fox
Ce 28 octobre, les fans français – et européens – de Metal Gear ont répondu à l’appel de Donna Burke, le temps d’un superbe concert qui a retracé l’histoire chronologique de la série, de Snake Eater à Guns of the Patriots. Inévitablement, par les temps qui courent, ce rassemblement a pris des allures de dernier hommage à la saga de Kojima.

Des frissons, des rires, des larmes... Et un tonnerre d’applaudissements à chaque entrée en scène de Donna Burke. L’émotion était palpable tout au long des deux heures de "Metal Gear in Concert", interprété par l’orchestre symphonique du Val d’Europe et dirigé par Nicholas Buc.

Tour à tour hypnotisés par le thème de Mantis, survoltés par le rythme endiablé des séquences d’alerte et conquis par le charme de la diva, les spectateurs ont pu revivre un condensé inédit de la saga. A la sortie, beaucoup d’entre eux n’avaient qu’une envie : se replonger dans tous les MGS de Kojima.

En cette période sombre et creuse pour la série, cet engouement rend d’autant plus incompréhensible le manque de promotion de l’évènement. Chose impensable il y a encore quelques années, le Palais des Congrès n’était pas aux couleurs de Metal Gear. Aucune campagne d’affichage particulière, aucune présence de Konami, et une boutique de souvenirs réduite à sa plus simple expression. Pire encore : la salle était loin d’être comble.

Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage


Les fans prennent les choses en main

Mais devrait-on vraiment s’en étonner ? En l’absence de tout autre évènement lié à Metal Gear et de la moindre petite annonce à se mettre sous la dent, il n’y avait probablement aucune raison pour les organisateurs de soutenir davantage ce concert. On ignore encore s’il sera un jour diffusé (en ligne, au format CD...) ou si les interprétations inédites qu’il contient seront perdues à tout jamais.

Dans une telle situation, heureusement, Metal Gear peut toujours compter sur ses fans. Et c’est un membre de notre communauté, Phoenyx74, qui a mis la main à la pâte pour confectionner un magnifique programme "officiel non-officiel", dixit Donna Burke elle-même, qui a participé à son élaboration.


L’ouvrage était prêt depuis quelque temps, mais les organisateurs du concert n’ont pas daigné en faire usage. Il ne leur est pas venu à l’idée non plus de confectionner un autre programme. Une occasion manquée, si l’on en croit les nombreux spectateurs qui cherchaient à se procurer l’imposant livre de plus de 50 pages, richement illustré.

Tout n’est pas perdu, cependant, comme l’explique Phoenyx74 : "Le contenu n’a pas reçu l'accord officiel pour être distribué en dehors d’un cercle privé. J’ai pourtant transmis un document source éditable. Donc, si d'autres fans sont intéressés par ce programme, ils peuvent demander sa diffusion directement aux organisateurs (ndlr : La Fée Sauvage, à contacter sur Facebook ou Twitter)." Si le soutien du public est suffisant, cette diffusion pourrait, par exemple, prendre la forme d’un fichier PDF consultable en ligne.



Des lumières, même dans la mort

Le livre inclut bien sûr la programmation complète du concert, telle qu’elle était prévue à la date où il a été imprimé, ainsi que les paroles des chansons et leur traduction inédite en français. Chaque épisode de la série dispose d’une courte introduction. Et à la toute fin, on peut lire un hommage vibrant à Donna Burke et aux fans de Metal Gear, qui maintiennent la légende vivante en ces temps obscurs.

Ce dernier texte fait référence aux "lumières, mêmes dans la mort" que sont les fans de Metal Gear. En effet, c’est ainsi que, dans The Phantom Pain, Kojima décrit les joueurs, les garants de ses mèmes. Et ce sont justement les mèmes du maître qui ont fait vibrer le Palais des Congrès : à tout moment, Kojima était là, sans l’être. Dans chaque séquence culte qui apparaissait à l’écran, dans chacune des paroles de chansons qu’il a lui-même écrites.

"On peut effacer les inscriptions, mais les souvenirs ne disparaîtront jamais", disait Hideo Kojima dans Ground Zeroes. Si l’on en croit les réactions des spectateurs du concert, notamment leur explosion de joie quand le logo du premier Metal Gear Solid est apparu à l’écran, l’avenir aura bel et bien donné raison au maître.

Témoignages

« J'ai vraiment été bluffée par le concert. Néophyte en matière de jeux vidéo et Metal Gear, j'ai été transportée dans l'univers du jeu. Ce fut un réel plaisir de voir l'orchestre jouer et apprécier les différents instruments et compositions. La chanteuse est vraiment époustouflante de talent et de maîtrise ! Une belle aventure musicale ! » (sliwk_aa)

« Tous les morceaux étaient vraiment bien orchestrés mais il manquait... "Here's to You" ! Et j'aurais aimé "The Best is Yet to Come" avec la voix de Donna. Seulement trois morceaux, ça fait un peu léger... Il aurait fallu un petit "Calling to the Night" à la fin ! » (@Heizenfr)

« Le premier acte (MGS3 / PW / V) est celui qui m' a donné le plus de frissons, surtout l'apparition de Donna Burke à la fin avec "Sins of the Father" (j'ai pleuré très, très fort).
Pour le second acte, j'ai trouvé énormément dommage que "Enclosure" et le "Main Theme" de MGS2 soient éclipsés du concert. »
(@Geeki5)

« J’ai beaucoup aimé cet univers. Je trouve que le fait de découvrir le monde des jeux vidéo par un orchestre symphonique, ça change tout le regard et les préjugés. C’est un moment dont je vais me souvenir ! » (Lananie15)

« En tant que fan de MGS, j'étais comme un gosse. Le 3 étant mon préféré, je me suis plongé dans le concert directement. Beaucoup de frissons et d'émotions, j'ai même pleuré (comme beaucoup) sur "Debriefing" et "Father and Son". Donna Burke déchire en live ! Mais avec le recul, il y a quand même quelques points négatifs, notamment sur la forme. Les concerts de Kingdom Hearts et Final Fantasy (organisés aussi par la Fée sauvage) avaient mieux mis en relation le public et la scène. En comparaison, le concert de Metal Gear a donné un côté expéditif, ce qui est dommage. De plus, malgré le prix du billet en carré d'or, il n’y avait pas de séance de dédicaces. J'espère aussi qu'il y aura un CD plus tard, car un si joli concert mérite d'être réécouté chez soi. » (@9S__hiba)

« J’ai beaucoup aimé le spectacle. Et la chanteuse... Elle est prenante ! Les vidéos ne me disaient pas grand-chose, mais je suis venu avec un copain qui connaît et il a adoré. » (PNG)

« J’ai apprécié l’implication et le travail accompli par des passionnés. Que ce soit les musiciens, la chanteuse ou les fans. Je n’ai jamais joué à MGS (mais je vais bientôt le faire !). Voici donc, sur base des cinématiques diffusées pendant le concert, ce qu’un profane peut comprendre de l’histoire :
- Des espions gentils mais bagarreurs
- Des méchants, certains qui peuvent prendre feu, d’autres sous tension
- Des filles qui vous aiment, d’autres qui vous claquent, une fille qu’on poursuit jusque dans les toilettes pour femmes
- Des pirates ? Des cigares, des moustaches
- Des robots géants et dangereux qu’il faut détruire à la fin de chaque épisode
- La solitude, les regrets, la camaraderie, l’amour, la douleur, la mort »

(JM)

Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage
Metal Gear en concert à Paris : comme un dernier hommage




4 Tags




0 Commentaire



ajouter un commentaire � l'article
comment v1.0
Votre nom/pseudo :   *
Votre adresse e-mail :   *
(votre adresse e-mail ne sera pas affichée, c'est uniquement pour des raisons de sécurité)
Votre commentaire :   *
 
Metal Gear - Metal Gear 2 : Solid Snake - Metal Gear Solid - Metal Gear Ghost Babel - Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty - The Document of Metal Gear Solid 2 - Metal Gear Solid 2 Substance - Metal Gear Solid : The Twin Snakes - Metal Gear Acid - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - Metal Gear Solid 3 Subsistence - Metal Gear Solid Digital Graphic Novel - Metal Gear Solid Portable Ops - Metal Gear Solid Mobile - Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots - Metal Gear Online - Metal Gear Solid Touch - Metal Gear Solid : Peace Walker - Metal Gear Solid : Snake Eater 3D - Metal Gear Solid HD Collection - Metal Gear Solid Rising - Metal Gear Rising : Revengeance - Fox Engine - Metal Gear Solid HD Collection Vita - Metal Gear Solid Social Ops - Metal Gear Solid V Ground Zeroes - The Phantom Pain - Metal Gear Solid V The Phantom Pain - Metal Gear Online (MGSV) - P.T. / Silent Hills - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater Pachislot - Metal Gear Survive