A Hideo Kojima Game
 
Metal Gear Solid V
The Phantom Pain


Développeur : Kojima Productions
Genre : Action/aventure
Plate-forme : PS3, Xbox 360, PS4, Xbox One, PC
Disponibilité : 1 septembre 2015
 
ACTUALITES

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V

21/05/2015 à 18:00 par sheen & lepolohuevo
Skull Face fait partie de ces personnages étranges dont le charisme est hanté par le mystère. On aimerait en savoir d'avantage sur ce personnage, mais pas trop. Juste assez pour garder cette part mystérieuse qui le caractérise tant.

Dans la version anglaise de Metal Gear Solid V, la voix de Skull Face est interprétée par James Horan. Et vous allez le voir dans l'interview qui suit, menée par YongYea, FraggedNation et KorruptRonin, l'acteur semble avoir oublié son rôle, comme si Skull Face n'était finalement pas vraiment un personnage aussi marquant qu'on le pense dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. L'amnésie de James Horan ne serait-elle tout simplement pas délibérée ? Une entrevue forcément garantie sans spoiler !

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


« J'ai commencé en tant qu'acteur à la fac, j'avais 19 ans » raconte James Horan pour se présenter. « À cette époque, j'étais plus sportif. Je faisais du football américain et de la course à pied. Je ne sais plus quand j'ai eu le déclic pour me lancer dans les arts dramatiques... Peut-être que j'ai été refroidi par ce que je voyais comme performances au lycée.

Quand je suis entré à la fac au Centre College à Danville du Kentucky, qui est l'état où je suis né, j'ai fait des études linguistiques. Ce n'est qu'à partir de la troisième année que j'ai auditionné pour une pièce de théâtre. J'ai eu le rôle du Marquis de Sade pour la pièce Marat-Sade. J'appelle cela un baptême du feu. Finalement, c'est ce qui m'a amené à jouer Skull Face aujourd'hui !

Par la suite, j'ai joué dans plusieurs autres pièces à la fac. Lorsque j'ai eu mon diplôme en poche, j'ai décidé de continuer les arts dramatiques. J'ai été accepté pour un programme de MFA [Master of Fine Arts] à l'université de Iowa, à Iowa City. Voilà encore une très bonne école. J'ai fait ça pendant deux ans et j'ai persévéré dans le domaine.

Puis, un choix très difficile s'est imposé à moi. Los Angeles ou New York ? J'ai finalement opté pour la ville californienne, car je connaissais quelqu'un là-bas, et personne à New York. J'ai donc pris la route pour Los Angeles, à bord de ma Chevy de 63 [comprenez Chevrolet].

Arrivé à destination, je me suis mis au travail. J'ai commencé par faire des feuilletons. Another World [non, pas le jeu d'Éric Chahi], La Force du Destin, Hôpital Central, etc. Mon contrat le plus long était celui avec la chaîne ABC. Ça fait drôle de voir qu'aujourd'hui tous ces feuilletons n'existent plus. Je fais du doublage depuis seulement une vingtaine d'années. Les gens me font souvent des compliments pour ma voix. Mais à l'époque, je croyais que le doublage était un choix que l'on faisait quand on était retraité... J'aime ce travail. C'est un métier beaucoup moins égocentrique. Les gens se foutent de ce à quoi vous ressemblez. De plus, on se serre les coudes dans ce milieu. Au bout du compte, j'ai fini par doubler plus de 80 jeux vidéo et pas mal de dessins animés. Je viens d'ailleurs de boucler mon travail sur Wheeljack dans Transformers Prime. C'est un personnage qui rappelle un peu Clint Eastwood ! »

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


Comme la plupart des doubleurs, James Horan n'est pas un joueur. Il ne connaissait la série Metal Gear Solid que de nom. « Dans le monde du doublage, on compte beaucoup sur son agent pour nous dénicher du boulot » explique James Horan. « Ça fait vingt ans que je suis avec le mien. C'est le seul que j'ai eu. Elle s'appelle Sandy Schnarr et elle travaille pour l'agence AVO Talent [la même agence que Robin Atkin Downes (Kaz), Paul Eiding (Roy Campbell), et Kim Mai Guest (Mei Ling)]. Elle m'a toujours bien traité. Elle m'a trouvé beaucoup de travail.

On auditionne parfois dans un studio externe. Mais la plupart du temps, je le fais depuis mon studio personnel, dans mon sous-sol, comme beaucoup d'autres doubleurs ici. J'y enregistre des sons MP3 de mes auditions avant de les envoyer. On envoie tellement de cassettes que lorsqu'on reçoit un appel pour un travail, on répond souvent : "Super, c'est génial ! C'était pour quoi déjà ?" (rires).

Quand j'ai été travailler pour le rôle de Skull Face, je ne connaissais absolument rien sur Metal Gear. Je ne connaissais la série que de nom. J'en profite pour vous dire que je ne suis pas du tout un joueur ! Cependant, j'ai un gamin de 9 ans qui les adore. Évidemment, il ne joue pas encore aux jeux de tir.

[Pour Skull Face] on m'a montré une photo du personnage. En le voyant, je pensais qu'il avait une voix rauque, assez mutilée. Je me souviens que Hideo Kojima était présent lors de la première session. J'en ai profité pour lui demander s'il voulait que je prenne une voix mutilée comme celle que je viens de décrire. Et il m'a dit que non, qu'il voulait une voix normale. C'est la raison pour laquelle cette voix ressemble tout simplement à la mienne. » Si la voix de Skull Face vous intimide quelque peu, sachez que n'êtes pas les seuls. « Mes voisins me disent la même chose ! » dit James Horan en rigolant.

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


Metal Gear Solid V : Ground Zeroes n'est pas uniquement le prologue de The Phantom Pain pour les joueurs. Les doubleurs ont également travaillé en deux temps sur le jeu. Du moins, c'est le cas de James Horan. « Il a fallut d'ailleurs qu'ils me rafraîchissent la mémoire quand je suis revenu [pour The Phantom Pain] car Skull Face ne parlait pas beaucoup dans la première partie » se rappelle l'acteur. « Je crois que je suis revenu dix mois après mon enregistrement sur Metal Gear Solid V : Ground Zeroes. Ce qui était étrange, c'est que la seconde fois, il n'y avait plus de vidéo [pour voir mon personnage]. »

Le doublage n'est pas un métier facile, surtout lorsqu'un acteur incarne pour la première fois un nouveau personnage. « Comme à peu près tous les acteurs, on se fie à sa propre expérience » raconte James Horan en se souvenant de la façon dont il a travaillé sur le rôle de Skull Face. « On approche et on étudie le personnage pour lui donner une voix bien spécifique. En plus, j'ai beaucoup joué avec du maquillage sur le visage, pour des rôles d'extraterrestres. J'ai joué Jem'Hadar dans Star Trek : Deep Space Nine. On me faisait venir à 3h du matin pour commencer à me maquiller. Je m'endormais dans mon siège. Quelques heures plus tard, je me réveillais en sursaut lorsque je voyais mon reflet !

Partant de cette expérience, je me suis interrogé sur la voix de Skull Face, qui me semblait être portée dans les graves. Je me disais que les événements qui l'ont défiguré ont dû également toucher sa voix. J'ai donc commencé par prendre une voix plus grave. Mais on m'a demandé de retirer cet "handicap" de ma voix. Ils ne m'ont pas dit grand chose sur ce personnage. J'ai dû leur demander plus d'informations pour pouvoir entrer dans la peau du personnage. J'ai également cherché un peu plus de détails sur internet. Si Skull Face avait été un des personnages principaux, ça aurait été plus facile, mais il ne parle pas tant que ça. »

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V
James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V
Apperçue dans le trailer de l'E3 2013, cette scène avec Skull Face ne se trouve pas dans
MGSV Ground Zeroes. Pourtant, on peut constater que cette séquence a été prise sur l'héliport
du Camp Omega, comme on peut le voir à travers les fenêtres de l'hélicoptère.



Contrairement aux dessins animés, les doubleurs enregistrent souvent seuls dans leur cabine, ce qui apporte une difficulté supplémentaire. « Je n'ai jamais enregistré en groupe pour un jeu vidéo » confirme James Horan. « Ce n'est pas le cas pour un dessin animé. Je trouve que c'est mieux pourtant. On peut observer la réaction des autres acteurs, ce qui est plus simple pour rebondir. C'est d'ailleurs ce qui m'a beaucoup plu avec Transformers.

Ce qui est amusant, c'est que ça fait trois fois que je travaille sur un même projet que Kiefer Sutherland et je ne l'ai vu qu'une seule fois ! Le dernier projet en date est le jeu Montres contre Aliens dans lequel je jouais Dr. Cockroach [le Docteur Cafard en français]. La seule fois que je l'ai rencontré, c'était sur le tournage de 24 Heures Chrono, où je jouais le général Walsh dans la saison 6. C'est drôle que [jouer seul] ça se passe comme ça dans les jeux vidéo. J'en ai fait plein et ça c'est toujours déroulé ainsi. »

Actuellement, il est difficile de cerner le rôle exact de Skull Face dans Metal Gear Solid V. Surtout après l'avoir vu en compagnie de Big Boss, lors du trailer de l'E3 2014. Serait-il un ami, ou ennemi ? « Très franchement, je n'en ai aucune idée » répond James Horan qui joue probablement la carte de l'ignorance. « J'adorerais vous dire qu'il pourrait être un allié, car cela lui donnerait une toute autre dimension. Quand j'ai lu son histoire pour me remémorer ce qui lui est arrivé au visage étant petit [lorsqu'une infirmière proposait de mettre fin à ses jours au lieu de le laisser vivre ainsi] je me suis dit que si ça ne lui était pas arrivé, ce serait quelqu'un d'entièrement différent. De quel pays vient-il ? Est-ce indiqué dans le jeu ? »

Si on en croit James Horan, il ne se souvient même plus avoir parlé en hongrois, pour l'une des cassettes de Metal Gear Solid V : Ground Zeroes. « Ah bon ? Je ne parle pourtant pas hongrois. Mais maintenant que j'y pense, je crois me souvenir avoir vu ça dans le script durant l'enregistrement, et je leur avais demandé s'ils voulaient que je prenne un accent pour sa voix, et ils ont dit que ce n'était pas nécessaire. »

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


Pour James Horan, l'enregistrement du prologue de Metal Gear Solid V était assez court. Mais visiblement, The Phantom Pain n'a pas non plus été très long... « Pour Ground Zeroes, ça a été très vite » se souvient l'acteur. « Je crois qu'on a bouclé ça en une heure et demi. Skull Face n'avait pas grand-chose à dire. D'ailleurs, si je m'en souviens bien, il ne parle pas tant que ça dans The Phantom Pain. »

En février 2014,  Hideo Kojima parlait timidement de Skull Face et des liens qu'il pourrait avoir avec les Patriotes. « On ne peut pas le dire pour l'instant » déclairait avec raison le papa de Snake. « Je crois que la seule chose que je puisse dire c'est qu'il y aura Skull Face et Major Zero [dans The Phantom Pain]. Et leur relation sera dévoilée. [De même que] la relation [entre Big Boss et le Major Zero] sera montrée. Mais ce n'est pas le sujet principal ! Mmmmh... Désolé, j'essaie de ne pas spoiler l'histoire. »

Si on en croit les propos récent de James Horan , le rôle de Skull Face semble être moins important qu'on puisse l'imaginer. « Je ne peux pas vous le dire ! Je ne me souviens plus trop de ce que j'ai enregistré pour Skull Face. Et je suis sûr que les créateurs [de Metal Gear] s'en réjouissent ! » explique l'acteur. D'ailleurs son travail sur Metal Gear Solid V est terminé depuis un petit temps déjà. « En effet, je crois que ça fait un moment qu'il ne m'ont pas appelé. »

Lorsque James Horan est interrogé sur la capture des mouvements faciaux de son personnage, l'acteur répond qu'il a seulement prêté sa voix à Skull Face. Pourtant, le générique de fin de Ground Zeroes prétend le contraire. « Ah bon ? Peut-être bien qu'il y avait des petits trucs sur mon visage, je ne sais plus ! Il est possible [qu'il y avait des cameras]. Ça me parait probable » répond James Horan, un peu confus.

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


Il est étonnant que James Horan ne se souvienne plus beaucoup de son interprétation. Soit l'acteur joue le jeu de la langue de bois à sa façon, soit sa mémoire est vraiment sélective en raison du nombre important d'oeuvres qu'il double dans l'année. En revanche, ce qui est sûr, c'est que Kojima Productions essaie d'éviter un maximum les fuites de son scénario.

« On vous laisse rarement lire quoi que ce soit, parce qu'ils veulent éviter au maximum les fuites » admet James Horan. « On est obligés de signer des accords de non divulgation. De ce fait, on n'en sait pas beaucoup. J'essaie toujours d'en savoir le plus possible sur les personnages que je joue. Mais dans le monde du doublage, comme tout est tenu au plus grand secret, on se contente de ce qu'on veut bien nous donner comme informations. Puis on invente une voix, et on nous dit si c'est bon ou pas.

Je ne connaissais pas les actions douteuses de Skull Face, au préalable. En tant qu'acteur, on ne peut pas toujours faire des jugements moraux. J'essaie toujours de découvrir ce qui pousse un personnage à faire ce qu'il fait. Si vous jouez un mec un peu fou sur scène, à la télé ou dans un film, on veut savoir ces choses. Mais dans ce cas-ci, comme ils n'en révèlent jamais beaucoup, ce n'est pas facile. Kiefer Sutherland ou Robin Atkin Downes incarnent des personnages principaux, dès lors, ils ont probablement eu plus d'informations et d'échanges [avec l'équipe] sur ce qui se passe avec leur personnage. »

Mais s'il y a bien une chose dont se rappelle James Horan, c'est de la facilité qu'il a rencontré pour incarner Skull Face. « C'était relativement facile. C'était bien d'avoir le créateur de la série sur place. Hideo Kojima avait l'air d'être satisfait de ma performance. »

James Horan parle de Skull Face, le personnage qu'il incarne dans Metal Gear Solid V


C'est bien connu, les acteurs adorent jouer des méchants ou des anti-héros. Pour James Horan, Skull Face n'échappe pas à la règle. « Je trouve que c'est un personnage intéressant à jouer, et d'avantage si cela avait été pour un film. Je ne sais pas si c'est prévu. Ce serait intéressant en tout cas. Adolf Hitler était lui aussi un personnage fascinant, quand on s'intéresse aux événements qui l'ont conduit à ce qu'il est devenu. D'une certaine manière, Skull Face et Hitler sont similaires, de mon point de vue. Je parle de ça aujourd'hui, parce qu'on a récemment célébré les 70 ans de la capitulation de l'Allemagne Nazi.

Si je devais jouer Skull Face dans un film, je chercherais les raisons qui l'ont poussé à devenir ce qu'il est, comme pour Hitler. Skull Face semble avoir été façonné par son accident. Il existe peut-être encore une once d'humanité en lui, mais ça je ne le sais pas ! C'est un peu comme Darth Vader. Il semble être le diable incarné, mais on découvre finalement qu'il laisse Luke en vie, car il reste avant tout son fils. Nous, les acteurs, nous aimons que nos personnages aient plusieurs dimensions. »

Raiden et Skull Face partagent tous les deux un point commun. Du moins les acteurs qui les interprètent. « Ah ! Quinton Flynn est un bon irlandais comme moi » raconte fièrement James Horan. « D'ailleurs, nous avons eu le même agent pendant longtemps.

Je suis allé en Irlande pour la première fois de ma vie en 1999, à la recherche de mes racines. Mes grands-parents paternels étaient tous deux irlandais. Ils sont morts avant ma naissance, et mon père est décédé lorsque j'avais trois ans. Je ne les ai donc jamais connus. Toutefois, j'étais fasciné par mes racines irlandaises. J'ai donc effectué des recherches en Irlande avec un ami, pour découvrir d'où je venais, et voir le pays de mes ancêtres.

Lorsque j'étais à Dublin, à la bibliothèque du Trinity College, j'ai vu le Livre de Kells, qui est un ouvrage qui a été écrit il y a plus de mille ans ! Et devinez sur qui je tombe en regardant le livre ? Quinton Flynn ! Je savais qu'il était d'origine irlandaise. Finalement, j'ai obtenu la nationalité irlandaise grâce à mes grands-parents, et je suis aujourd'hui irlando-américain. »




14 Tags




15 Commentaires
Mogix Mogix
23/05/2015 � 19:09
Je pense que l'acteur nous mène sur une fausse piste. Si il dit que Skull Face ne parle pas beaucoup alors qu'il est l'antagoniste principal c'est parce que SF n'est pas sa vraie identité. L'acteur nous présente les dialogues qu'il a enregistré en tant que SF. Si SF a un rapport avec Zero c'est qu'on a du le voir dans le passé donc que révélée son nom serait un spoiler. SF serait donc pas charismatique mais son identité le serait peut-être.
Maracach Maracach
22/05/2015 � 23:07
Je me demande si dans une certaine mesure, malgré Zero et Skull Face, Big Boss ne serait pas lui-même le "bad guy" dans cet épisode.
Je m'appuie sur quelques éléments :
-Les références de Kojima sur son inspiration venant de Breaking Bad au début de la promo du jeu, je ne spoilerais pas mais j'ai matté la série grâce à ça et le destin de Walter White s'annonce dès le départ comme une chute.
-La période entre MSF et Outer Heaven (même en sachant grâce à MGS 4 qu'il voulait lutter contre Zero, ça reste assez extrême comme concept !).
-Les thèmes sensibles abordés : les enfants soldats... à recruter pour DD? Entraîner et armer des enfants... ou ne serait-ce que les utiliser durant un conflit? Là aussi Kojima a parlé de l'inspiration de "Johnny Mad Dog";
Le thème du nucléaire omniprésent dans la saga - il me semble avoir lu ici dans une interview que Kojima disait que dans cet épisode il nous montrerait le stade où il est nécessaire de s'armer de la sorte. Ce qui pourrait nous amener à une situation inverse au message que porte MGS1.
-Le symbolisme de la corne et le fait que presque tout indique que Big Boss va en chier et devoir faire des choix contestables (ce qui justifie presque le "mutisme" de Naked Snake, dans la tradition du "Strong Silent Guy" assumant son titre de Big Boss avec la réputation qu'on lui connaissait avant MGS4 où ses actions sont justifiées par la guerre secrète Zero/BB).

Je ne veux pas me la jouer Madame Irma mais je pense que ça pourrait coller (en théorie bien sur, vivement le mois de septembre!)et même avoir de la gueule ! Terminer le dernier épisode canon de la saga en se rendant compte qu'en fait le salaud c'est un peu nous; faire ressurgir le coté bad guy de Big Boss des premiers Metal Gear et MGS1... Un parralèle entre la fin de Phantom Pain et celle de MGS1 avec un personnage principal à l'exact opposé du Solid Snake encore candide, manipulable et résolument anti-nucléaire. Une manière de boucler la boucle qui me semble intéressante ne serait-ce qu'à envisager :-)
John/Big Boss John/Big Boss
22/05/2015 � 18:55
Y a des chances (et je pense que ca sera le cas) que SF ne soit pas l'antagoniste principal, juste un perso comme un autre. SF est le méchant principal de GZ, sauf qu'il a gagné a la fin: son plan se finit comme il l'entends (ou presque, vu que Paz se réveille et se jette de l'hélico, sauvant au passage BB), peut être qu'il sera assez important, mais ca sera pas centré sur lui.

Peut être même qu'il y aura la possibilité de passer carrément a coté de cette histoire, parce que ca peut n'être qu'une quête secondaire qu'on a pas besoin de faire pour finir le jeu, on n'aura pas besoin de connaitre la relation BB/SF pour finir le jeu.

Bien sûr ca ne peut être que du aux contrats qu'il a signer pour ne rien spoiler, mais ca peut aussi être un perso a part. Le vrai méchant principal étant Cipher/Zero, BB peut se dire que si il y a eu autant d'emmerde, ce n'est pas vraiment a cause de SF, qui n'est au final qu'un instrument de Zero, mais Zero lui même, pour être dans l'ombre de tout.

Super article au fait ^^
Snikita Snikita
22/05/2015 � 16:05
A mon avis Skull Face va avoir également un rapport avec Ocelot.Ils ont tout les deux une allure de cowboy.C'est le genre de détaille que kojima ne laisse pas au hasard.J'imagine bien un duel final entre eux deux comme dans un western ça serait énorme ^^.
Nicovahkiin Nicovahkiin
21/05/2015 � 22:39
Gardez a l'esprit que Skullface dans Ground zeroes a quasi voire autant de dialogue qu'un Solidus ou un Volgin pour leur jeux respectifs ! ;)
ThePaPa ThePaPa
21/05/2015 � 22:07
@Sheen
C'est vrai j'avais oublié certaines de ces infos. J'espère juste que cette intrigue sera pas expédié parce que le thème est super intéressant.
En tout cas on ne peut pas dire que cette interview rassure, à moins que James Horan soit juste atteint de la maladie d'Alzheimer x)
Maracach Maracach
21/05/2015 � 22:00
On peut imaginer que si Skull Face a relativement peu de dialogues c'est qu'en effet il ne sera pas souvent à l'écran (logique pour un personnage qui a la carrure d'un boss de fin ou d'un sous Boss au moins) et que d'autres protagonistes parleront de lui durant l'aventure au fur et à mesure que l'enquête avancera sur ce mystérieux "ennemi".
sheen sheen
21/05/2015 � 21:55
Administrateur
Rappelez-vous ce que Hideo Kojima disait à propos de Skull Face et de Big Boss :

Snake et Skull Face sont deux personnages parallèles. D’une part, nous avons Skull Face qui est le méchant dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain. Mais ce n’est pas un simple méchant. Il ne faut pas oublier qu’il a été gravement défiguré par le passé, et qu’il a un crâne à la place du visage. De l’autre, nous avons Snake qui a également vécu un passé agité au point d’être assoiffé de vengeance. À l’instar de Skull Face, le visage de Snake se dégrade également de façon à perde toute humanité. Dans Peace Walker, le symbole des MSF était un crâne, comme pour Outer Haven. En fait, ces deux éléments sont liés. Il y a une intrigue secondaire derrière tout ça. L’un des thèmes de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain fait référence à la race. Lors de l’E3 2013, une image aux rayons X de Snake avait été dévoilée. S’il existe différentes couleurs de peau, de visages,… le squelette humain est identique pour tout le monde. À ce sujet, Skull Face a sa propre histoire qui sera révélé dans le jeu.

http://www.metalgearsolid.be/gamescom-hideo-kojima-repond-aux-questions-des-fans-1650.html
Fharone Fharone
21/05/2015 � 21:36
La figurine de la news est bien classe, en tout cas.
ThePaPa ThePaPa
21/05/2015 � 20:26
@Danwou84 Je pense vraiment que Skull Face sera l'antagoniste principal. Il a été beaucoup mis en avant dans Ground Zeroes. Cipher est un personnage qui reste dans l'ombre je ne pense pas que ce sera un antagoniste très présent physiquement ou même vocalement. Donc à part si un nouveau méchant est présenté, je pense vraiment que Skull Face sera au premier plan.

D'après les premiers retours, Big Boss est aussi silencieux que dans GZ, ça ne l'empêche pas d'être LE personnage principal.
Même si je ne doute pas de la qualité du futur jeu, on dirait que les dialogues sont beaucoup moins présents dans ce nouveau MGS et je trouve ça dommage (à part Kaz qui parle beaucoup plus que les autres).
KarasuShiro KarasuShiro
21/05/2015 � 19:56
Contrairement aux autres commentaires, j'ai bien aimé l'interview "détachée" on sait pas si c'est un jeu ou de vrais oublis, dans quelques mois on sera fixés si skull face est ou non important


Par contre @Sheen : Kim Mai Guest (Meryl)]. On m'aurait menti? XD
Danwou84 Danwou84
21/05/2015 � 19:44
thepapa: tu es dégoûter parce que skull face ne sera peut être pas beaucoup présent dans le jeux malgré sont charisme. Mais, te rend tu compte que si un personnage aussi charismatique que skulll face est relayer au 2 ème plan, je n’ose même pas penser au charisme des autres personnages qui seront au 1er plan 😉.
ThePaPa ThePaPa
21/05/2015 � 19:29
@flying_fox
Je suis complètement d'accord avec toi. Et en plus ça fait peur pour le personnage, il aurait pu être intéressant et je trouvais notamment son design vraiment sympa mais vu ce qu'il a l'air de dire, il ne sera pas très présent dans le jeu.
ben-ben ben-ben
21/05/2015 � 18:49
merci pour ces infos :) ,
flying_fox flying_fox
21/05/2015 � 18:44
Son je-m'en-foutisme (vu ses réactions en vidéo, pour moi c'est de ça qu'il s'agit) est consternant.

C'est le seul acteur dont je n'ai pas aimé la performance dans GZ et je pense désormais comprendre pourquoi.

Allez, je veux bien lui accorder le bénéfice du doute, en admettant que Kris Zimmerman l'ait volontairement gardé dans l'ignorance... Mais ça n'excuse pas le fait de se pointer à cette interview en mode rien-à-foutre. C'est indécent.



ajouter un commentaire � l'article
comment v1.0
Votre nom/pseudo :   *
Votre adresse e-mail :   *
(votre adresse e-mail ne sera pas affichée, c'est uniquement pour des raisons de sécurité)
Votre commentaire :   *
 
Metal Gear - Metal Gear 2 : Solid Snake - Metal Gear Solid - Metal Gear Ghost Babel - Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty - The Document of Metal Gear Solid 2 - Metal Gear Solid 2 Substance - Metal Gear Solid : The Twin Snakes - Metal Gear Acid - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - Metal Gear Solid 3 Subsistence - Metal Gear Solid Digital Graphic Novel - Metal Gear Solid Portable Ops - Metal Gear Solid Mobile - Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots - Metal Gear Online - Metal Gear Solid Touch - Metal Gear Solid : Peace Walker - Metal Gear Solid : Snake Eater 3D - Metal Gear Solid HD Collection - Metal Gear Solid Rising - Metal Gear Rising : Revengeance - Fox Engine - Metal Gear Solid HD Collection Vita - Metal Gear Solid Social Ops - Metal Gear Solid V Ground Zeroes - The Phantom Pain - Metal Gear Solid V The Phantom Pain - Metal Gear Online (MGSV) - P.T. / Silent Hills - Metal Gear Solid 3 : Snake Eater Pachislot - Metal Gear Survive